top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurErika Judith Habegger

Mais qu’il est fou ce psy !!

Je m’amuse aujourd’hui avec cette pensée. Plus d’une fois nous avons rigolé entre collègues en disant de choses du style « et oui, après tout, ceux qui étudient la psychologie… on est tous un peu fous quelque part, non ? ».


Je suis bien d’accord après tout. Pour ma part, je suis toujours en train d’analyser mes mots, de remettre en question mes réflexions, de me questionner pourquoi je pense ceci et pas cela et si je peux aussi comprendre et prendre la part de ce « cela » aussi bien que de ce « ceci ». Toujours en train de tourner dans tous les sens ce que je veux dire et de chercher les mots qui pourraient le mieux exprimer ce que je pense, d’analyser mes émotions, d’analyser mes réactions, etc., etc.


Et oui, plus d’une fois je me suis dite que les psys on devait être carrément une espèce à part. On a cet étrange plaisir à réfléchir et réfléchir, et ré-réfléchir. Et il faut aussi à un moment donné se rendre à l’évidence : il faut vraiment être fou pour, jour après jour, laisser une partie de soi pour soutenir et soulager la souffrance d’un autre quel qu’il soit. La folie de prendre toujours et encore un peu de la souffrance d’autrui pour qu’il retrouve de la lumière et de la beauté dans ses nuages gris. On est bien, après tout, cet étrange être qui chercher à démêler les méandres des autres, qui cherche inlassablement des mots pour soulager des maux, qui essaie toujours et encore de rendre la charge de l’autre plus légère…


En fin des comptes, qu’il est beau d’être fous si la folie c’est ça, être très bellement humains. Humains au point d’aller régulièrement à la rencontre de l’humanité, quelle qu'elle soit la/les forme/s dont elle choisit de se montrer à nous.


Et oui, on est fous !


On est fous de courage !


On est fous et c’est vraiment cool ;)


Erika


Wutachschlucht, Forêt Noire (DE)


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page